1 résultat affiché

Gorge de Boom

Présentation de la Gorge de Boom au Kirghizistan

La gorge de Boom est un canyon long d’une trentaine de kilomètres connectant les province de Tchouï et de Issyk-Kul où se trouve le lac du même nom via un chemin de fer et une autoroute. La rivière Chui traverse la gorge également, et reste la destination favorite des férus de rafting, mais aussi un bon plan pour toute sorte d’activités en plein air.

La gorge s’est formée il y a entre 1,5 et 2 millions d’années et possède un climat plus chaud que dans le reste dans la province, avec peu de précipitations et presque aucune chute de neige.

Le canyon était un des lieux de passage les plus importants de la Route de la Soie, créant une connexion essentielle entre la Chine et l’Occident. En plus de cet aspect historique notable, des statues sont visibles dans la gorge, statues rendant hommage aux victimes de l’exode de 1916, où Kazakhs et Kirghizes durent échapper aux massacres perpétrés par les Cosaques russes. En tout, ce sont plus de 100 000 personnes qui auraient péri dans les monts Tian Shan au Kirghizistan au cours de l’année 1916. Ces statues prennent les formes d’animaux bien connus de la faune du Kirghizistan, entre aigles et léopards des neiges, scellant leur mémoire à jamais avec le pays.

Les effets de l’érosion dus aux pluies et aux vents ont transformé ce qui fut autrefois un plateau en une forêt de formes plus étranges et rares les unes que les autres, menant à la création d’un paysage sur lequel il est difficile d’apposer des mots pour le décrire. Entre western et décors de science-fiction, avec aucune trace (ou presque) de civilisation autour, Boom n’attend que vous de venir l’explorer par vous-mêmes.

Gorge de Boom : visites alentours

Nos idées de voyage à personnaliserVoir tous les circuits

Nos circuits en petit groupeVoir tous les circuits